Page 1 sur 1

Coup de pied de mêlée (continuité)

Message Publié : 01 Octobre 2015, 12:53
par AntoineDelcroix
Bonjour à tous,

J'espère que vous avez passé de bonnes vacances

J'ai une question concernant la continuité dans la phase de coup de pied de mêlée.

J'ai une situation à vous soumettre :

4eme et 10
A est en formation de coup de pied de mêlée et se met en situation pour réaliser un coup de pied de dégagement.
A72 snappe la balle
A31, le botteur réceptionne cette balle

Il attend le moment où B99 arrive à son niveau pour armer sa frappe et se fait contacter.

Dans cette situation il faut comprendre que A31 a eu le temps nécessaire pour botter la balle en toute sécurité, mais a préféré attendre.

Dans la règle 6: il n'y a pas de notion de continuité

Par contre en regardant la 9-1-16 et notamment la DH 9-1-16 III, il est dit que la règle s'applique que lorsqu'il est raisonnablement évident qu'un coup de pied de mêlée va être donné (même si cette application est dans le cas d'une formation qui n'est pas celle d'un coup de pied de mêlée)

Donc au final la question est, dans la situation expliquée, accorderiez vous la brutalité sur le botteur ? Si non, pourquoi ?

Merci d'avance
Antoine

Re: Coup de pied de mêlée (continuité)

Message Publié : 14 Octobre 2015, 08:28
par AlainP
Salut Antoine.

Soisfort et Slasc sont en ce moment très occupés ;) ; je vais me permettre de te donner mon interprétation qui sera peut-être contredite par eux par la suite. Mais bon …

Dans la règle 9.1.16 il est dit qu’il faut qu’il soit évident qu’un CDP de mêlée va être donné. Dans la mesure où l’équipe A est en formation de CDP de mêlée, que le botteur a la balle en main, et qu’il est toujours dans la zone des tackles (9.1.16.a.4), alors pour moi cette évidence persiste.

Dans la DH 9.1.16 I on peut lire « il n’y a pas de botteur tant que la balle n’a pas été bottée ». Donc, encore une fois selon moi, si le botteur n’a fait qu’armer sa frappe sans botter la balle, le contact par un défenseur ne peut pas être une faute (sauf violence inutile).

Par contre si le contact a lieu après que la balle a été bottée et avant que le botteur ait regagné son équilibre (9.1.16.a.4), ou sans que le défenseur touche la balle (9.1.16.a.6), alors je pense qu’il y a faute. Il n’y a en effet pas de notion de continuité dans le mouvement du botteur (qui existe cependant me semble-t-il dans les catégories inférieures qui jouent à 9).

Re: Coup de pied de mêlée (continuité)

Message Publié : 16 Octobre 2015, 15:39
par soisfort
Salut a tous,

Effectivement, AlainP a raison, tant que le botteur n'a pas touché la balle avec son pied, il est considéré comme un porteur de balle.
2-27-3 et 2-16-1

Pour qu'il y ait une brutalité sur le botteur, il faut qu'il y ait un coup de pied.
Attention aux p'tits malins que s'imaginent que lors d'une balle libre ou perdue, un coup de pied pourrait donner une quelconque protection au "shooteur" . ;)

Re: Coup de pied de mêlée (continuité)

Message Publié : 18 Octobre 2015, 18:26
par AntoineDelcroix
ok nickel, merci pour vos réponses ;)