Rasta RASIVHENGE – Arbitre de Super Rugby et de Rugby Sevens

Rasta RASIVHENGE

Rasta RASIVHENGE

FRENCH ZEBRA a rencontré Rasta RASIVHENGE à Clermont Ferrand, à l’occasion du tournoi de Rugby à 7 féminin organisé par World Rugby en mai 2016. Il a bien voulu répondre à nos questions et partager son expérience de l’arbitrage de haut-niveau. Rasta est en effet arbitre de Super Rugby (jeu à 15) et de Rugby à 7 au niveau international. Il est d’ailleurs reconnu comme étant le n°1 mondial dans cette discipline !

Depuis quand êtes-vous arbitre de rugby ? Et pourquoi avez-vous décidé de devenir un arbitre de rugby ?

J’arbitre depuis 7 ans maintenant. J’ai commencé à arbitrer parce que j’ai toujours voulu pratiquer le rugby mais mon gabarit m’en a empêché. Alors qu’un ami jouait au rugby j’ai observé le vieil arbitre qui officiait et à la fin de la rencontre je suis allé le questionner pour savoir comment devenir arbitre de rugby, c’est à partir de là que j’ai développé mon amour pour l’arbitrage.

Quelle est la chose la plus importante pour devenir un arbitre de haut-niveau en rugby ? Condition physique, préparation mentale, connaissance des règles, avoir un bon feeling du jeu ?

Il faut posséder de nombreuses qualités pour devenir un arbitre de haut-niveau, car à ce stade tout est regardé dans le détail, et la marge d’erreur est tellement serré que l’on ne peut pas se permettre beaucoup d’erreurs. Des qualités telles que le sacrifice, l’engagement, le dévouement, la volonté de puissance sont essentiels parce que dans l’arbitrage du rugby, vous devez être fort mentalement car il y a de nombreux défis à relever à chaque fois que vous entrez sur le pelouse. La compréhension de la loi / des règles est très importante parce que les joueurs vous défient en permanence à cet égard et si vous glissez ils profitent de cela. Il est important d’avoir beaucoup d’empathie car cela crée un environnement de jeu idéal pour les joueurs, il doit y avoir un bon équilibre dans l’application technique et tactique. Autres compétences nécessaires dans le jeu, la communication, la gestion des conflits, compétences personnelles d’introspection, la responsabilité et la capacité d’apprendre en permanence car le jeu ne cesse d’évoluer.

Quelles sont vos meilleures et pires souvenirs sur un terrain de rugby ?

Mon pire souvenir sur le terrain de rugby est probablement le jour où j’ai oublié mes cartons jaunes et rouges et et bien sûr suite à un plaquage dangereux je n’ai pas pu les sortir, ce a été très embarrassant pour moi.

Années après années où puisez-vous les ressources pour continuer sur le chemin de l’arbitrage du rugby ?

Je suis le type de personne qui aime les défis, donc je continue à me challenger pour devenir encore meilleur. Ma motivation vient aussi de l’intérieur et je souhaite inspirer les générations futures qui aimeraient s’engager dans l’arbitrage. Je suis motivé pour construire un héritage chaque année, cocher les cases, et faire des choses que d’autres personnes ont jamais fait auparavant.

Quels seraient le Top 3 de vos conseils pour les arbitres, tous les arbitres, pas seulement ceux du rugby ?

Le Top 3 des conseils que je donnerais aux arbitres est le suivant :

  • Les moments difficiles ne durent pas, les gens forts durent.
  • Ce ne sont pas les échecs qui font tomber, c’est de refuser de se relever.
  • Il n’y a pas d’ascenseur vers le succès, vous devez prendre les escaliers.

Je joins également quelque chose que je l’utilise tous les jours pour me motiver. Voir ci-dessous :

Rasta RASIVHENGE - Success

Rasta RASIVHENGE – Success

Rasta RASIVHENGE - Success is an Iceberg

Rasta RASIVHENGE – Success is an Iceberg

Et pour finir, connaissez-vous le football américain ? Quelle est votre point de vue sur ce sport et sur ses arbitres ?

Je sais quelques petites choses du football américain, c’est un sport intéressant à regarder et le volet tactique est passionnant. Je n’ai pas un point de vue sur eux comme je n’ai pas vraiment de connaissance profonde de leur travail mais je serais ravi de m’asseoir et d’apprendre comment ils gèrent leurs affaires.

FRENCH ZEBRA met Rasta RASIVHENGE in Clermont Ferrand, on the occasion of the Women Rugby 7 tournament organized by World Rugby in May 2016. He agreed to answer our questions and share his experience of high-level officiating. Rasta is indeed referee in Super Rugby League (game 15) and in Rugby Sevens at the international level. He is also recognized as the No. 1 worldwide in this discipline!

Since when are you a rugby offocial? And why did you decide to become a rugby referee?

I have been refereeing for 7 years now as I started refereeing because I wanted to be part of rugby but was always small in stature. My friend was playing a club rugby game and I watched the old man referee and then asked him after the game how I could become a referee and from there on the love for refereeing developed.

What is the most important thing to become a top level referee in rugby? Physical condition, mental preparation, knowledge of the rules, a good feeling of the game?

There are many components needed to become a top referee as there is more scrutiny at the top and the margin for error is so tight that one can’t afford to have a lot of slip ups. Qualities such as sacrifice, commitment, dedication, will power are essential because in rugby refereeing you have to be mentally strong as there are many challenges every time you step out onto the park. The understanding of the law/rules is very important because the players continuously challenge you in that regard and if you slip up they take advantage of that. It’s also a good thing to have feel and empathy as this creates a great playing environment for the players so there needs to be a great balance in technical and tactical application. Other skills needed in the game are skills such as peoples skills- communicating skills, conflict management skills, intro and intra personal skills, accountability and the ability to continuously learn as the game keeps evolving.

Rasta RASIVHENGE

Rasta RASIVHENGE

What are your best and worst memories on a rugby field?

My worst memory on the rugby field will probably be the day I forgot my yellow and red cards and Karma got the better of me as I had a dangerous tackle and didn’t have cards on me, that was embarrassing for me.

Years after years, where do you find a motivation to continue your way as referee?

We I am a type of person that loves challenges so I keep challenging myself to be better every time and my motivation comes from within as I want to keep inspiring future generations to be part of the sport and also to start refereeing. I am motivated to build a legacy every year and tick boxes and do things that other people have never done before.

What would be your top 3 advices for officials, I mean all officials, not only rugby officials?

The top 3 advises I will give officials is the following:

  • Tough moments don’t last, tough people do.
  • Failure is not falling down, but refusing to get up is.
  • There is no elevator to success, you have to take the stairs.

I have also attached something I use daily to motivate me. See below.

Rasta RASIVHENGE - Success

Rasta RASIVHENGE – Success

Rasta RASIVHENGE - Success is an Iceberg

Rasta RASIVHENGE – Success is an Iceberg

And last, do you know american football? And what is your point of view on this sport and on the american football officials?

I know a little bit of American football, it’s a great sport to watch and the tactic involved in the game are interesting. I don’t have a point of view on them as I haven’t really studied the officials in depth but I would love to sit down and learn how they go about with their business.

Les commentaires sont clos.