SAISON 2014 #4

GÊNE DE PASSE DÉFENSIVE ?

Pour qu’il y ait gêne de passe défensive, il faut que la passe soit attrapable. Les arbitres doivent habituellement communiquer entre eux après qu’un flag ait été lancé pour gêne de passe défensive. Pendant la discussion, un arbitre qui était un peu plus loin de l’action peut donner des indications à celui qui a lancé son flag, sur le caractère attrapable ou non de la passe. Il ne semble pas y avoir eu une telle communication dans ce jeu. Comment auriez-vous jugé sur ce jeu ? La passe avant était-elle attrapable ?

Vidéo :: Gêne de passe défensive ?

 

JE VAIS LE MARQUER CE POINT

On demande aux arbitres d’être prêts à abandonner le point de balle morte quand il est nécessaire de gérer des faits hors du jeu. Il est important de prévenir une escalade dans les accrochages entre joueurs et il n’est pas nécessaire d’insister sur le fait que les arbitres doivent rapidement se rendre au point de balle morte.

Mais…quelque génie créatif a inventé un outil que nous trimballons dans notre arsenal et qui nous aide à marquer le point de balle morte si nous devons intervenir dans une échauffourée. Au cours des années il a changé de couleur plus souvent qu’un caméléon, mais sa fonction est toujours la même. Jetez-moi ce bean bag au point de balle morte et allez séparer la bagarre de rue.

Dans ce jeu, il semble qu’il y ait eu plusieurs manquements au processus de “marquage du point”. La progression du coureur a été clairement stoppée aux B-34, 4 yards en-deçà de la lgne de mêlée. Il est ensuite repoussé de 8 yards de plus jusqu’aux B-42 et mis au sol. Les deux arbitres latéraux et l’Arbitre Principal ont chacun la responsabilité du point de balle morte.

Après application de la pénalité pour la faute personnelle, la balle est remise en jeu sur les B-27, ce qui veut dire que les 15 yards de pénalité ont été appliqués depuis les B-42.

Ces actions durant lesquelles un coureur est arrêté en-deçà de la ligne de mêlée et repoussé agressivement conduisent fréquemment à des débordements, et les arbitres doivent être vigilants. Mais ils doivent aussi être sûrs d’identifier le point de progression maximale et doivent le marquer.

Vidéo :: Je vais le marquer ce point

 

IL FAUT ÊTRE DEUX CHÉRIE !

Comme disaient Marvin Gaye et Kim Weston en 1965, “Il faut être deux”. Plus récemment le rédacteur des règles NCAA a repris cet adage à de nombreuses reprises, même si ce n’est pas aussi musical qu’avec Marvin et Kim.

Un blocage en tenailles est une faute à deux joueurs. Par conséquent, les arbitres doivent rapporter les numéros des deux joueurs impliqués et les Arbitres Principaux doivent annoncer les deux numéros. L’équipe d’arbitrage a ici fait du bon boulot en identifiant la faute, en notant et reportant les numéros, et en les annonçant.

Vidéo :: Il faut être deux chérie

 

VOTRE OPINION VAUT BIEN LA MIENNE

Le sélectionneur tombe quelques fois sur des jeux qui laissent vraiment perplexe. Ce jeu en fait partie.

Un blocage illégal dans le dos de l’équipe de réception a projeté le “chasseur” sur le retourneur potentiel. Parce que le blocage a provoqué le contact, il n’y a pas faute pour gêne avec l’opportunité de réceptionner le coup de pied. De plus, le joueur bloqué est frappé par la balle alors qu’il chute. Comme il est considéré comme ayant été bloqué dans la balle, ce toucher est ignoré.

On dirait ensuite que l’équipe qui a botté récupère la balle sur les B-9. Cela devrait être le point de fin de coup de pied de mêlée pour l’application de la pénalité consécutive au blocage dans le dos. Malheureusement, même si il y a une foule de chiffons jaunes par terre, il ne semble pas y avoir le plus petit bean bag noir.

Le point de fin de coup de pied de mêlée est habituellement de la responsabilité du Juge de Champ Arrière, même s’il doit aussi lancer son flag. Peut-être que celui-ci a jugé qu’il y avait gêne avec l’opportunité de réceptionner le coup de pied et a estimé que le point de fin de coup de pied ne serait pas important.

Ce jeu montre clairement combien il est important de bien repérer ce point. L’équipe B aurait dû commencer sa possession sur leurs 41/2 yards. Votre serviteur n’a toujours pas compris comment ils ont appliqué moitié de distance pour arriver au 1 yard.

Vidéo :: Votre opinion vaut bien la mienne

 

PASSE AVANT ET PASSE ARRIÈRE

Ce jeu semble laisser perplexe non seulement l’équipe d’arbitrage sur le terrain, mais aussi l’arbitre vidéo et le coordinateur de la conférence.

La règle 2.19.2 définie les passes avant et arrière. En principe, si la passe touche quelque chose (joueur, sol, arbitre, ou quoique ce soit d’autre) au-delà du point où elle a été lancée, on doit juger que c’est une passe avant. De plus, la règle 2.19.2.b précise que si le passeur tient fermement la balle pour la passer en avant, et qu’il est contacté par un adversaire alors que son bras a commencé son mouvement vers l’avant, c’est une passe avant même si la balle part vers l’arrière.

C’est bien ce qui semble s’être produit ici, même si sur le terrain cela a été jugé comme une passe arrière. L’arbitre vidéo n’a pas arrêté la rencontre pour une révision (mais a peut-être revu l’action sans arrêter le match). Les commentaires du coordinateur ne font pas état de la règle 2.19.2.b.

Il n’y a aucune raison de penser que ce quaterback avait l’intention de faire une passe arrière. Vous pouvez considérer qu’il est plaqué avant de passer, mais alors ce serait une balle lâchée et pas une passe arrière. Peut-être est-ce ce que l’arbitre vidéo a déterminé ; la balle aurait en fait été lâchée et comme c’est l’équipe A qui serait responsable de l’impulsion, le résultat du jeu serait toujours un safety. Vu depuis le vieux canapé usé dans lequel les “superviseurs” sont assis, cela ressemble pourtant bougrement à une passe.

Vidéo :: Passe avant et passe arrière

 


Version originale : http://www.romgilbert.us/2014vidclip8.htm


Panier

Referee Timer [APP]

L'application Android REFEREE TIMER est désormais disponible !

Plus d'informations en cliquant sur ce lien

FRENCH ZEBRA Quiz [APP]

Top